Loveplus 1 dating warrington dating sites for men to meet women

Un peu à la manière du système des tamagotchi, Love Plus est un jeu où il faut s’occuper de son personnage, et plus précisément de sa « petite amie » virtuelle.

Peu de temps après sa sortie ont commencé à paraître sur internet des articles plus ou moins enthousiastes, beaucoup critiquant le côté « dangereux » de ce jeu (il pourrait dissuader certains joueurs de s’intéresser aux véritables filles) : entretenir le plus sérieusement du monde une relation virtuelle n’est sûrement pas la chose la plus saine, même s’il ne s’agit que de quelques cas extrêmes.

Mais le jeu s’avère être donc tout à fait différent dans sa deuxième partie, après la confession de la part de l’une des héroïnes : le véritable potentiel de Love Plus se trouve en fait après que le héros, c’est-à-dire le joueur, a réussi à faire en sorte que l’une des filles soit devenue sa petite amie.

Le jeu commence comme une dating sim normale, avec des options des plus basiques et où on ne peut pas dire que l’on ait énormément de choix, puisque les statistiques sont divisées en seulement quatre catégories que l’on augmente cette fois-ci par journée et non par semaine : Sport, Intelligence, Sens et Charme.

Et personnellement c’est ce qui m’est arrivée lors de ma première partie car je m’étais au départ concentrée sur Manaka, pour ensuite changer d’idée et suivre la route de Rinko.

Au bout du centième jour, cette dernière m’a donc dit qu’elle était déçue parce que mon personnage n’avait rien compris à ses sentiments et la considérait comme une sœur et non comme une petite amie.

Tout y est identique et rappelle l’autre série de jeux de drague de Konami.

En hiver, le joueur verra Nene se réchauffer les mains à l’extérieur du restaurant où elle travaille. Comme toute dating sim qui se respecte, on peut également débloquer des illustrations suivant certains événements, qui dépendent ici non seulement de la saison mais aussi des activités (étudier, faire du sport, etc.).

Les activités ne sont cependant pas très importantes pour obtenir une fin donnée, mais elles le sont pour débloquer des événements liés au personnage que l’on vise.

Le magazine proposait en fait un article sur le « moe » et sur ce type de jeu bien particulier, la sortie de Love Plus coïncidant presque avec deux autre titres dédiés eux aussi au public otaku : Dream C Club sur Xbox 360 et The [email protected] : Dearly Stars sur Nintendo DS.

A ce jour, plus de 150 000 exemplaires du jeu ont été vendus (dont 45 000 la première semaine), avec des ventes qui sont restées assez constantes.

Leave a Reply